Aller au contenu principal

Publications HAL

Aucune publication avec ces critères

Conférences

« L’intimité en partage. Koutchouk-Hanem, Flaubert et les autres »

L’épisode de la rencontre de Flaubert avec Koutchouk-Hanem, une prostituée d’origine syrienne avec laquelle il a passé une nuit enflammée en Haute-Égypte, en mars 1850, a déjà été commentée à plusieurs reprises. Cette rencontre a été interprétée comme une métaphore du rapport de domination de l’Occident sur l’Orient, comme une légitimation a posteriori de la supposée supériorité du premier sur le deuxième. Cependant, les sources disponibles concernant Flaubert ne laissent pas penser que celui-ci était favorable à la colonisation. La cible de sa critique, c’...

Date et heure :

La figure de Karagheuz chez Nerval et Gautier : une marionnette turque au service d'un théâtre populaire sans frontière

Théophile Gautier séjourne à Constantinople, libéré pour deux mois de ses obligations de journaliste, pendant l’été 1852. Romancier et poète tourné vers toutes les formes d’art, ses écrits réorganisent littérairement le réel et révèlent sa propre vision du monde, un monde où l’art serait consubstantiel à la vie quotidienne. Son regard sur la capitale ottomane est exemplaire dans ce sens-là : pour Gautier, Constantinople apparaît avant tout comme un tableau vivant, envahi cependant de ses propres préjugés culturels et idéologiques.

Date et heure :

Critique du voyage. L’exemple de Flaubert en Orient

Flaubert a longtemps rêvé d’Orient, comme toute la génération romantique qui l’a précédé de peu, et dont il n’aura cessé de se distancier dans son œuvre littéraire. Pour des raisons différentes, Flaubert refuse d’écrire un récit de voyages de son séjour en Orient. Mais sa correspondance privée, non publiée du vivant de l’auteur, permet d’ébaucher son expérience viatique. Dans cette intervention sont examinées, à partir de ce corpus, autant les aventures d’un voyageur que la posture réflexive d’un épistolier en voyage.

Époque :
Localisation :
Date et heure :

Orientalisme et nomadisme. La figure de l'Arabe nomade dans la Correspondance d'Orient (1833-1835) et dans La Bédouine (1835) de l'historien Joseph Poujoulat

Contre l’idée d’un « discours orientaliste » monolithique (mais Edward Saïd a lui-même évolué sur ce point, en introduisant dans Culture et impérialisme la notion de « résistance » à des modèles occidentaux imposés et en récusant explicitement, par la suite, tout essentialisme identitaire), on voudrait montrer, en prenant pour corpus la Correspondance d’Orient (1833-1835) de Michaud et Poujoulat et le roman La Bédouine (1835) de Poujoulat, que la représentation des Arabes nomades peut être multiple et ambivalente. Si Joseph Michaud hérite d’un savoir ancien, qui...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

Le voyage en Égypte de Jean-Jacques Ampère

Jean-Jacques Ampère (1800-1864), historien et spécialiste des mythologies comparées, laisse plusieurs récits de voyage, dont un beau "Voyage en Égypte et en Nubie" (1846-1849). Parti en Egypte sur les traces de Champollion, Ampère accomplit la traditionnelle remontée de la vallée du Nil pour estamper de nombreuses inscriptions hiéroglyphiques. Nullement insensible à l'Egypte contemporaine, il ne peut s'empêcher de projeter sur elle des images issues du passé pharaonique, par exemple pour décrire les habitations (des "tombeaux") des fellahs, la population paysanne dont...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

La Nubie des voyageurs au XIXe siècle

 Au XIXe siècle, la Nubie est à la fois une contrée connue et inconnue. Car, dès l’Antiquité, Hérodote évoque ces « Ethiopiens » qui vivent entre la première et la sixième cataracte du Nil (Livre III, Ch. 25), où l’on trouve de l’or, des éléphants, de l’ébène et des hommes d’une longévité exceptionnelle. Mais, avant le XIXe siècle, peu de voyageurs se sont aventurés en Haute-Egypte et au-delà d’Assouan. En 1820, le vice-roi d’Egypte fait occuper ce territoire réputé pour ses esclaves. Flaubert ira jusqu'à la deuxième cataracte. Il y eut certes quelques rares...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

Dire l'Égypte. Pour un orientalisme dialogique. Evolution des débats critiques et théoriques illustrée d'exemples littéraires des XIXe et XXe siècles

SUITE A UN PROBLEME TECHNIQUE, L'ENREGISTREMENT SONORE DE LA CONFERENCE EST INCOMPLET ET NE COMMENCE QU'A LA FIN DE L'INTERVENTION DE SARGA MOUSSA. AVEC TOUTES NOS EXCUSES.

Sarga MOUSSA et Daniel LANCON
"Dire l'Egypte au XIXe siècle. Pour un orientalisme dialogique"
Dans cette intervention à deux voix, Sarga Moussa et Daniel Lançon ont proposé l'invention d'un "Orientalisme dialogique", né du questionnement critique de la théorie d'Edward Saïd et de l'étude de certaines relations littéraires entre la France et l'Egypte...

Localisation :
Date et heure :

Panorama des religions dans les Voyages en Orient (1ère moitié du XIXe siècle)

Avec l'Itinéraire de Paris à Jérusalem (1811) de Chateaubriand, les Voyages en Orient réactivent la tradition des pèlerinages. Du coup, l'appartenance confessionnelle (des voyageurs et des populations rencontrées) détermine bien souvent la perception et la représentation de l'autre. On se propose d'examiner cette question, en la limitant ici aux trois grandes religions du Livre, à partir d'un corpus d'une dizaine de voyageurs français de la première moitié du XIXe siècle.

I. Les religions monothéistes d'Orient

...
Époque :
Localisation :
Date et heure :

Réenchanter Smyrne (Lamartine et Gautier)

Alors que Chateaubriand, dans l'"Itinéraire de Paris à Jérusalem" (1811), se montre déçu de "cet autre Paris", renversant l'image traditionnelle, qui remonte lointainement à Hérodote, d'une Smyrne dont le luxe asiatique est associé à la douceur du climat ionien, Lamartine, dans son "Voyage en Orient" (1835), confère à cette ville le statut d'espace frontière, apte à relier l'Orient et l'Occident dont il annonce précisément l'"inévitable rapprochement". Nouvel Homère, le poète entrant en politique vient chercher à Smyrne l'inspiration et la légitimité d'une parole de...

Époque :
Date et heure :

Denon en Egypte ou l'art de ne pas faire la guerre

Sarga Moussa présente l’un des aspects de la carrière multiforme de Dominique-Vivant Denon, qui sut de l’Ancien Régime à la Restauration servir et se servir de tous les gouvernements que connut la France. Il ne parle pas du directeur du Musée Napoléon qui, pour l’augmenter de trésors ‘empruntés’, voyagea à travers l’Europe, mais du compagnon de Bonaparte dans 'l'expédition' d’Egypte, où il fit vraiment connaissance de celui qui allait être son protecteur. Compagnon de l’abbé de Saint-Non dans son voyage en Sicile, Denon avait une expérience de la relation de voyage...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

Clichés et intertextualité dans Un Tour en Belgique de Gautier

Le premier récit de voyage de Théophile Gautier est l'un des plus libres et des plus drôles parus sous la plume de celui qui fut peut-être le maître du genre au XIXe siècle. Parti en 1836 avec "Fritz" (Nerval) sur les routes de Flandre, Gautier en rapporte un texte où sont parodiés tous les clichés du Voyage romantique : références antiques, parcours initiatique, mais aussi exotisme obsédant, fantasmes érotiques, ou encore représentation héroïsée du moi-voyageur. Ce court mais dense récit de voyage fait aussi appel à des registres "sérieux" : la peinture de paysage,...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

Usages de la fiction dans le récit de voyage : l'épisode de la descente à la mer Morte chez Lamartine

Le narrateur du Voyage en Orient (1835) rêve de transparence, d'une immédiateté sensorielle qui tend à abolir la distinction entre sujet et objet. La poétique qu'il revendique est fondée sur des impressions personnelles, et non sur l'érudition ou la connaissance scientifique, d'où sa critique d'un intertexte qui, de la Genèse aux nombreux pèlerins de Terre Sainte, fait voir la mer Morte comme la matérialisation d'un pur espace de mort, rappel biblique de l'engloutissement des villes pécheresses. Mais le voyageur romantique est plus savant qu'il n'y paraît. Multipliant...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

Poeta viator : la poésie et le poète dans le Voyage en Orient de Lamartine

Le Voyage en Orient (1835) de Lamartine est le premier grand texte en prose du poète romantique. Il constitue à certains égards un tremplin pour la carrière politique ambitionnée par l'auteur des Méditations poétiques et des Harmonies poétiques et religieuses (Lamartine est d'ailleurs élu député pour la première fois en 1833, alors qu'il se trouve encore en Asie Mineure). Pourtant, ce récit de voyage ne se veut nullement une rupture avec l'activité poétique antérieure, - tout au contraire : le narrateur du Voyage en Orient ne cesse de s'y donner à voir comme un poète...

Époque :
Localisation :
Date et heure :