Bienvenue dans la revue Astrolabe

Editorial
Juillet 2022

Astrolabe (ISSN 2102-538X) est une publication en ligne du Centre de Recherches sur les Littératures de Voyage (CRLV). Elle constitue l'un des éléments de la politique de publication du CRLV complémentaire de la revue électronique Viatica qui, de son côté, a pour objet l'exploration de nouveaux champs de la recherche dans le même domaine. Créée en 2005, Astrolabe accueillait des comptes rendus de lecture et des articles de chercheurs, en collectant des textes inédits avec la vocation de rendre compte de l'actualité de l'édition et des travaux consacrés au genre viatique. En 2020, Astrolabe devient un socle de publications en ligne pour étudiants (sélections de mémoires de masters, actes de Journées d'études de jeunes chercheurs, programmes d'agrégations liés aux voyages, etc.) et pour chercheurs (éditions critiques numériques, actes de colloques et de journées d'études mis rapidement en ligne, workshops, etc.). Les propositions de numéros sont adressées au comité d'Astrolabe par le biais de l'onglet "Contact".

Dernier numéro

51|2020
Que l’auteur voyage autour de sa chambre (Xavier de Maistre) ou s’évade en pensée en des contrées lointaines, l’enfermement semble avoir joué un rôle dans l’élaboration des récits de voyages immobiles. Parfois, un simple bout de ciel bleu aperçu « par-dessus le toit » permet à l’auteur (Paul Verlaine) d’échapper à sa condition. Les jours de navigation sans vent donnent lieu alternativement à des « rien à signaler » journaliers ou au contraire à des grandes envolées méditatives (Journal aux Indes orientales de Robert Challe). De son exil anglais, le ...

Autres numéros

51|2020
Que l’auteur voyage autour de sa chambre (Xavier de Maistre) ou s’évade en pensée en des contrées lointaines, l’enfermement semble avoir joué un rôle dans l’élaboration des récits de voyages ...
47|2018
Cette quarante-septième livraison contient cinq études que l’on doit à Alessandra Orlandini Carcreff (sur le voyage en Finlande et en Laponie), à Geneviève Le Motheux (sur le voyage aux Indes Orientales portugaises), à Thomas Balliner (sur la navigation et l’écriture de l’histoire dans la croisade de ST-Louis de Joinville), à George Bolle (sur Le Clézio et la mer) et à Alessandra Orlandini Carcreff (sur les lieux et les rencontres en Europe et Orient). Bonne lecture.