Aller au contenu principal
Continent :

« Gustave Oelsner-Monmerqué : un Franco-Allemand à Bourbon (1842-1845) »

Gustave Oelsner-Monmerqué (1814–1854), docteur ès lettres, fils du publiciste politique allemand Conrad Engelbert Oelsner a consacré trois ans de sa vie à Bourbon entre septembre 1842 et mai 1845. Il a effectué ce voyage de sa propre initiative, au service de personne, fait rare à l’époque. En qualité de rédacteur en chef de la « Feuille Hebdomadaire de l’île Bourbon », de professeur de philosophie au Collège royal, de fondateur de l’Institut colonial, destiné à l’instruction de la classe populaire, et d’homme marié à une créole, il a essayé de « porter quelques...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

« Un projet utopique féminin de peuplement : La Relation de l’île imaginaire de Mlle de Montpensier (1659) »

Qu’un texte fictionnel puisse véhiculer les représentations et idées que l’on avait de la colonisation à une époque donnée, cela ne fait aucun doute : la fiction dégagée partiellement de l’emprise du rationnel libère l’imaginaire qui révèle ce qui est sous-jacent au discours officiel. D’où son intérêt. C’est le cas pour La Relation de l’île imaginaire de Mlle de Montpensier, cousine de Louis XIV, actrice de la Fronde, engagée donc politiquement, ce qu’elle paie de son exil de la cour de France entre 1652 et 1657. A son retour auprès du roi, la question de la...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

« Bernardin de Saint-Pierre et le projet de colonisation de Madagascar »

Auteur productif, Bernardin de Saint-Pierre est l’auteur de plusieurs projets de colonisation, portant sur la Corse, sur la mer d’Aral et surtout sur la zone océan Indien.

Il y a donc chez lui un véritable imaginaire colonial, qui oscille entre pragmatisme politique et rêverie utopique. De ce point de vue, la colonisation de Madagascar a largement contribué à forger cet imaginaire. Doté d’un esprit aventureux, il s’engage en 1768 dans une expédition secrète conduite par le comte de Maudave, dont le but était de rétablir la présence...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

« Lecture de deux romans coloniaux : Ulysse, cafre de Marius-Ary Leblond et Le Notaire des Noirs, de Loÿs Masson »

Ces deux textes seront l’occasion d’une part d’une réflexion sur la constitution d’une mémoire « autorisée », diffusée largement (l’anthologie sera ainsi étudiée en tant que genre signifiant), d’autre part d’une analyse des stratégies discursives et narratives employées par les auteurs, aux vues très différentes, pour aborder le fait colonial comme un récit plus que comme réalité. Une réticence envers le réel ou une séduction (au sens de Saint John Perse, étymologique, de distorsion harmonieuse du cours des choses) de ce même réel pour le rendre reconnaissable (comme...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

« Stéréotypes raciaux et essentialisation musicale à La Réunion au XIXe siècle »

Cette communication se propose, à travers l'analyse de récits de voyage et de journaux de colons, de montrer comment s'est forgée à La Réunion une stéréotypie musicale en lien avec l'idéologie raciale dominante. Le propos portera principalement sur les modalités de perception et de description de l'altérité musicale (liée à l'esclavage et à l'engagisme) par les observateurs coloniaux. Dans un premier temps, une analyse précise des marqueurs descriptifs choisis pour décrire 1) la musique des travailleurs d'origine africaine, 2) la musique des engagés indiens permettra...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

« L’exercice cartographique : représenter l’espace Bourbonnais au début du XVIIIe siècle »

À partir d’un matériel cartographique original — la série des cartes dites de Feuilley (1705-1710) — portant sur Bourbon au début du XVIIIe siècle, cette communication analyse les mécanismes du passage de l’espace exploré à l’espace représenté. Ces mécanismes ne relèvent pas simplement de l’ordre des techniques de la carte, ils sont profondément reliés aux représentations mentales attachées au projet colonial développé par la Compagnie des Indes pour l’océan Indien.

Localisation :
Date et heure :

« La Réunion, une colonie au service de la colonisation de l’Indochine : discours et lobbies coloniaux pour la mise en place d’un nouveau courant d’engagisme »

En 1859, alors que les Français ne sont établis que très précairement à Saigon, à La Réunion, on commence à s’intéresser activement à la possibilité d’y engager des travailleurs. La colonie est en pleine croissance sucrière : il faut faire feu de tout bois. Un courant d’engagisme existe déjà en provenance d’Asie et d’Afrique. Les comptoirs indiens fournissent des engagés en grand nombre, mais pourquoi ne pas essayer d’instaurer un nouveau courant migratoire en provenance du Viêt-Nam ? C’est la mission qui est confiée à Hippolyte Dizac par le gouvernement local...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

« Médecins de Marine à Bourbon, des années 1810 aux années 1830 »

Présentation de la situation sociale et sanitaire de l'île Bourbon au début du XIXe siècle — à une époque où l'île accueille de plus en plus de bras rentrés clandestinement d'Afrique, de Madagascar ou munis d'un contrat d'engagement d'Inde puis de Chine — par les médecins des navires militaires voyageant dans la zone. Cette étude permet de mettre en exergue leur vision de l'espace colonial.

Époque :
Localisation :
Date et heure :

La Fournaise. Stratégies et postures iconographiques

La communication portera sur le volcan de la Réunion, ses représentations imagées développées par les découvreurs et les promoteurs de l'île d'Eden. On s'intéressa à l'étude des stratégies et des postures iconographiques concernant les représentations du Volcan. Par le biais de l'image, on montrera le passage et l'évolution d'un imaginaire pré-scientifique qui interprète le fait volcanique en partie comme l'expression plus ou moins théologique d'un imaginaire post-scientifique. Cet imaginaire post-scientifique médiatise l'événement volcanique comme marqueur...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

Un imaginaire médiatique. La presse réunionnaise et le volcan de la Fournaise

Cette communication exposera l'envers dérisoire du volcan romantique et de ses mythes (chez Nodier et Sand en particulier) et se focalisera sur le caractère maladif et souffreteux du volcan à la fin du XIXe siècle, à partir d'oeuvres de Flaubert, Sand, Corbière, Maupassant et Verne. Devenu un stéréotype, le volcan en perte d'activité est à la fin du XIXe siècle comparable aux clichés qu'il génère.

Époque :
Localisation :
Date et heure :