Aller au contenu principal

« Contes de la Mille et deuxième nuit »

Contes de la mille et deuxième nuit PREMIERES EDITIONS ET TRADUCTIONS Théophile Gautier, «La Mille et Deuxième Nuit» (1842) – «La Mille et Deuxième Nuit», Musée des Familles, Lectures du soir, vol. IX, n° 11, août 1842, p. 321-330 [avec 5 compositions de Gérard-Séguin, gravées par Andrew, Best, Leloir]. – «Fin de la mille et unième nuit. La Mille et Deuxième Nuit», Le Compilateur, Revue des journaux français et étrangers, 1re série, tome I, n° 6, 31 août 1842, p. 84c-89a. – La Peau de tigre, Paris, Hippolyte Souverain, 1852, vol. I, p. 7-98. Edgar Allan Poe, «The...

Localisation :
Date et heure :

« Les relations entre l'Inde et la France (1870-1962) »

Samuel Berthet est chercheur associé auprès du Centre de Sciences Humaines de New Delhi, spécialiste d’histoire politique et culturelle, il est l’auteur du livre : Inde-France, 1870-1962 enjeux culturels (Pondichéry : Institut français de Pondichéry ; New-Delhi : Centre de sciences humaines, 2006)

Localisation :
Date et heure :

« Louis Rousselet et l'Inde des sauvages : genèse du tourisme ‘tribal’ en Inde »

L'intervention partira de la présentation des « tribus » par le voyageur Louis Rousselet (1845-1929) dans L'Inde des rajahs. Nous dégagerons les principaux thèmes attachés aux tribus des forêts (Santals, Mâlers, Konds) dans cette oeuvre, avant d'indiquer plusieurs des sources britanniques de Rousselet, ainsi que ses probables modèles narratifs et iconographiques. Nous tracerons ainsi les grandes lignes des débuts du tourisme occidental à la recherche des ‘tribus sauvages’ de l'Inde.

Raphaël Rousseleau est membre du Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud (CNRS-EHESS...

Localisation :
Date et heure :

« Représentations des îles de l'océan Indien et l'idéologie coloniale dans le journal L'Illustration (1862-1937) »

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, la France, pour retrouver une partie de sa grandeur perdue au cours des guerres napoléoniennes et surtout après sa défaite humiliante contre la Prusse, en 1870, reprit sa politique de colonisation en particulier dans l'océan Indien.
C'est la raison pour laquelle certains journaux, comme L'Illustration, informaient leurs lecteurs des événements importants et des missions qui concernaient ces terres lointaines. Les représentations diffusées étaient le plus souvent marquées par ce qu'il est convenu d'appeler l'...

Localisation :
Date et heure :

« Dynamique des revues littéraires à la fin du XIXe et au début du XXe siècles à Maurice »

Les revues littéraires mauriciennes constituent des documents-témoignages qui permettent de prendre conscience de la vie culturelle d’une société et de comprendre, par extension, le fonctionnement de celle-ci. Les revues publiées à l’époque coloniale et plus particulièrement à la fin du XIXe et au début du XXe siècles, donne ainsi à lire une représentation de la vie culturelle de l’époque. Elles servent de reflet, meme si c’est de manière réfractée, de tout ce qui se lisait dans l’île.

Notre étude portera d’abord sur une brève...

Localisation :
Date et heure :

« Regards sur les Etablissements français dans l’Inde : les tournées administratives des gouverneurs »

Les gouverneurs des colonies se doivent de procéder à la visite du territoire qu'ils administrent. L'étude des récits de ces tournées permet d'appréhender le regard de l'administration coloniale sur les populations rencontrées et comment celles-ci se mettent (ou sont mises) en scène pour répondre à l'imaginaire du visiteur.

Localisation :
Date et heure :

« Le voyage à Pondichéry. "Indigènes" et politique indigène de la France en Inde dans la littérature documentaire et de voyage (1871-1954) »

Si certains voyageurs parcourent « l’Inde à fond de train », pour reprendre le titre choisi par l’un d’entre eux, et véhiculent en France des clichés et des préjugés, d’autres, auxquels la communication sera consacrée, s’attardent dans l’immense péninsule, en observent les religions et la société et réfléchissent sur l’art de gouverner ces populations dociles au joug colonial tant que leurs cultes et leurs castes sont respectés. L’Indien, en dépit de quelques coutumes « barbares », est jugé civilisé, mais réfractaire au « progrès ». En raison de son attachement...

Localisation :
Date et heure :