Algérie

Continent

Fiction et formalisation de l’expérience de captivité. L’exemple des "retours d’Alger", (1575-1642)

On connaît le problème soulevé par l’indépendance des sources documentaires qui ont longtemps servi d’appui à l’étude des fictions barbaresques de Cervantès : chacun de ces textes a pu faire miroiter au lecteur une facette de l’histoire d’une captivité exemplaire, construite pendant près de quarante ans (1578-1616) sur l’emplacement d’une expérience impossible à raconter d’une seule voix : celle de l’esclavage en pays musulman. Le cas de Cervantès, s’il est célèbre, n’est pas isolé : des «retours d’Alger» rédigés vers la fin du XVIe siècle jusqu’au récit d’Emmanuel d’...

Localisation
Date et heure

Du libertinage dans le Royaume d’Alger entre la réalité et la fiction

Du point de vue d’un certain nombre d’auteurs occidentaux qui, pour des raisons diverses, ont séjourné dans la Régence d’Alger, la dissolution des mœurs était une des caractéristiques et des « Algériens » et des captifs qui étaient à leur service. Cette assertion avait reposé sur quelques faits réels qui avaient été ébruités (soit la passion d’Arroudj Barberousse pour l’épouse du souverain d’Alger ; la folie d’un Dey qui avait tenté de séduire l’épouse d’un renégat ; le cauchemar vécu par deux jeunes amants de Bône ; le penchant des Turcs d’Alger et de la bourgeoisie...

Localisation
Date et heure
S'abonner à Algérie