Aller au contenu principal
Promenade d'un Français dans l'Irlande
Destination :
Forme :
À propos
Itinéraire :
Berwick - London - Beacon’s Fields - Bath - Bristol - Swansey - Cormarthen - Milford Haven - Deal - Waterford - Drumdouny - Gorum - Carlow - Athy - Dublin - Bray - Rochestown - Enniskerry - Olly Brook - maison de Belvue - Loughilla - Glandalough - Rath-drum - Arklow - Fernes - Enniscorthy - Wilton - Wexford - Tramore - Waterford - Curragh-more - Dungarvan - Caperquin - Lismore - Castle-Lyons - Rath-cormuck - Cork - île de Cove - Inchiquin - Castle Mary - Cloyne - Castle Martyr - Middleton - Cork - Bandon - Macroom - Dunmanaway - Bantry (exc. à port de Glangariff) - Kinmare town - lac de Killarney et île de Ross - sommet de Mangerton - Tralee - Ardfert - Kerry Head - Tarbot - Glin - Newcastle - Rathcall - Adair - Skelton - Limerick - Castle-Connell - Glanomore - Killaloe - Tomgrany - Mont-Shannon - Meelick - Woodfort - Abby - Pallace - Castle Taylor - Capavarna - Ardfrey - Galway - Lemon’s Field - Auchterard - Ballinahinch - montagne Leitrig - Renville - Westport - Castlebar - Castle-Gore - Killala - Ballina - Castle-Gore - Scuramore - Ballyfedère - Sligo - Haselwood (exc. au lac Gill) - Florence-Court - source du Shannon - Enniskillen - lac Earn - Ballyshannon - Ballytra - Brownhall - Donegall - Raphoe - Londonderry - Newtown - Limavady - Fruit Hill - Coleraine - Ballicastle - Fair Head - Cashendon - Glen-arm - Brushin - Shanes-Castle - Antrim - Belfast (exc. à Carrikfergus) - Cumber - Newtown-Ard - Mont-Stwart - ruines de Grey-Abbey - Donaghadee - Port-Patrick - Stranraer - Ayr - Cathcart - Glasgow - Falkirk - Edimbourg - Sterling - sommet de Craig-forth - Glasgow - Ayr - Port-Patrick - Donaghadee - Newtown-Ard - Belfast - Lisburn - Hillsborough - Dromore - Bann-Bridge - Tanderagee - Armagh - St. Patrice - Castle-Dillon - Drumeley - Newry - Dundalk - Castle-Belingham - Dunleer - Drogheda - Slaine - Navan - Finglass - Clontarf - Dublin
Date :
[1796?]
Type :
voyage d‘un émigrant fait à pied, à cheval, en bateau, en smack, en paquebot, en nacelle, en coche et en car
Esthétique :
«La vie de juif-errant me convenait si bien, que quoique je fusse, presque tous les jours, mouillé jusqu’à la peau, et que je fatigasse souvent comme un beau diable, j’engraissais à vue d’œil. Tantôt bien, tantôt mal, je savais jouir de l’un sans me désespérer de l’autre. Me laissant guider par une bonne providence, j’avais mis les peines et les soucis de ce monde entièrement de côté. Mon bagage en sautoir, ou dans ma poche, j’allais, je courais, j’examinais: la nature s’offrait à moi sous toutes les formes: de nouvelles scènes m’occupaient et m’instruisaient. Avant la révolution, je n’étais habitant que d’un petit coin de terre: l’émigration m’avait rendu citoyen de l’univers, le monde entier semblait m’appartenir»(112).
Références bibliographiques
Lieu :
Brunswick
Année :
1801
Editeur :
P. F. Fauche et Cie
Nombre d'exemplaires :
357 p.
Format :
in-8