Aller au contenu principal
Titre ouvrage original :
Voiage d’Italie du Sieur de Claveson avec Remarques fort curieuses sur les villes principales Estats et Republiques.
Auteurs :
CLAVESON, Florisel de
Auteur anonyme :
non
Chercheur :
Date du :
21 octobre 1608
Date au :
1609
Epoque :
Localisation :
Pays traversés :
France, Italie
Villes traversées :
Marseille, Gênes, Florence, Rome, Naples, Assise, Tolentino, Lorette, Bologne, Ferrare, Venise, Padoue, Milan, Turin
Voyage résumé :
Florisel de Claveson appartient à une famille implantée de longue date à Claveson, dans les environs de Valence. Florisel a pour père Charles d’Hostun de Claveson, mieux connu que son fils comme controversiste catholique et comme poète. Gentilhomme de la chambre du roi, Charles compose des poèmes qui ont pour but de catéchiser et se surnomme lui-même, « le vieux Papiste » ou « le Philostaure » c’est-à-dire, celui qui aime la croix. Son frère, François, participe à la bataille de Lépante. Pour définir encore le climat de ferveur religieuse dans lequel le jeune Florisel est élevé, la devise familiale mérite d’être relevée : « Coelorum crux mihi clavis erit. » D’après Jean-Claude Dubé, Forisel aurait environ trente ans lorsqu’il part pour l’Italie ; il serait donc né aux environs de 1580. Son prénom est d’invention littéraire récente : il s’inspire du personnage de Florisel de Niquéa, héros de l’Amadis de Gaules. Le 16 juillet 1602, Claveson épouse Jeanne d’Apchon, qui a 19 ans et qui meurt en couches, en 1607. Elle laisse à son époux le souvenir de quatre enfants, tous décédés à la naissance ou en bas âge. Cette série de malheurs précède directement le départ du pèlerin.
Le jeune veuf quitte Claveson le 21 octobre 1608 et prend le coche d’eau à Tournon, où il se joint au cortège du duc de Nevers, ambassadeur extraordinaire d’Henri IV auprès de Paul V. La troupe s’embarque pour l’Italie le 5 novembre, depuis Marseille. Après avoir longé la côte, la flotille touche Savone le 12 novembre ; le duc de Gênes leur réserve un accueil solennel. Le 16, ils sont à Livourne et Claveson quitte l’imposante caravane pour visiter l’Italie. Il remonte l’Arno en bateau, visite Pise, Lucques puis arrive à Florence. Le 21 novembre, il quitte Florence pour Sienne où il va se recueillir dans la maison de sainte Catherine de Sienne. Il arrive à Rome le matin même du jour où le duc de Nevers doit faire son entrée officielle, le 26 novembre. Les jours suivant sont marqués par d’autres solennités et par la visite de Frascati et de Tivoli pour le pèlerin. Le séjour romain dure dix semaines, avant une excursion campanienne qui commence le 7 février. De retour à Rome, le départ pour Lorette est fixé au 10 mars. Claveson et quelques compagnons prévoient de passer par Assise et Montefalco pour faire leurs dévotions à sainte Claire et à saint François. La route se poursuit ensuite par Tolentino ; l’arrivée à Lorette à lieu le 15 mars. Les voyageurs s’acheminent ensuite vers Bologne, Ferrare et Venise, où ils retrouvent le cortège diplomatique français. Claveson ne nomme pas ses compagnons de voyage mais annonce qu’il se rend à Padoue et à Milan avec cinq compagnons. Le dimanche des Rameaux, Claveson est à Turin ; il retraverse ensuite les Alpes sans mentionner la date exacte de son retour.
Mots Clefs :
pèlerinage, ruines, antiquité, diplomatie, pape
Personnes citées :
Charles de Claveson, duc de Nevers, Paul V, sainte Claire de Montefalco, saint François d'Assise, Beata Orsola Benincasa
Document (date du) :
1609
Document (date au) :
1610
Format document :
Frontispice :
non
Illustrations :
oui
Graveur/ dessinateur: :
gravures Giovanni Orlandi, dessins autographes
Imprimé / Manuscrit :
manuscrit
Imprimé
Edition originale :
inconnu
Manuscrit
Autographe :
oui
Copie :
inconnu
Copie avec corrections :
inconnu
Foliotage :
oui
Nombre de volumes, de pages ou folios :
129 ff
Pagination :
non
Côte :
Clairambault 1006