Yann Etienne (CIELAM) « La géographie imaginaire comme seuil de la fiction romanesque : le territoire poétique des Jardins Statuaires »

Yann Etienne (CIELAM) : « La géographie imaginaire comme seuil de la fiction romanesque : le territoire poétique des Jardins Statuaires »

 

Résumé : Les Jardins Statuaires de Jacques Abeille se présentent comme un voyage initiatique au pays des sculpteurs de statues ; voyage onirique et ethnologique dans un premier temps, mais qui s’infléchit très rapidement en une quête étrange, celle du sens et de la logique de ce monde différent du nôtre. Ce roman permet d’interroger les conditions d’inventions d’un monde et sa finalité, par la « géographie magique » d’un imaginaire qui est proche de la fantasy sans toutefois en présenter tous les codes. C’est pourtant par le recours significatif à l’estrangement, au dépaysement, à l’invention géographique, que s’opère la bascule dans la « fiction de genre », au détriment, par exemple, de l’allégorie qui était la première forme de ce texte. Qu’est-ce, alors, que ce roman qui ressemble à de la fantasy sans en présenter tous les aspects, toutes les formes ? Peut-être bien une tentative pour arpenter et cartographier un nouveau territoire du récit, où l’objet de la quête est justement une nouvelle forme d’imaginaire.

Mots clefs : fiction, monde, imaginaire

Présentation : agrégé de lettres modernes, il prépare une thèse intitulée : « Poétique des Nouveaux Récits post-1980 : Echenoz, Michon, Volodine » sous la direction de Christine Marcandier. Axes principaux de recherche : littérature française contemporaine, littérature de genre, narratologie, fiction et diction.

 

Colloque: 

Date début session: 

23/09/2020

Fichier son: