Julie Kolovou (LESA) « Au périple d’une mémoire astrale »

Julie Kolovou (LESA) : « Au périple d’une mémoire astrale »

 

Résumé : Les œuvres cinématographiques qui représentent l’univers à travers les expéditions spatiales partagent un même paradoxe : plus l’Homme va loin dans l’espace, plus il se rapproche de sa psyché. Il semble donc que les voyages intergalactiques, qui consistent à explorer des paysages inhabités à l’extrémité du monde connu, conduisent dans le même temps à exposer le corps humain aux situations déjà vécues mais refoulées. Dans l’univers les astronautes glissent dans une longueur comme infinie mais, simultanément, leur corps flottant active la profondeur d’une mémoire archaïque qui s’enroule autour de leur propre existence. Le déplacement de la terre vers un inconnu « familier » s’accompagne d’un changement d’état mental qui opère la cartographie des différentes couches d’une géographie psychique. Le cinéma véhicule cette idée grâce à sa mise en lumière au carrefour de l’imagination et de la mémoire.

Mots clés : cinéma, univers, voyage

Présentation : titulaire d'un master recherche « Cinéma et audiovisuel », elle est doctorante en études cinématographiques à AMU. Son sujet de thèse s’intitule : « La représentation de l’univers dans les films de science-fiction comme outil pour repenser l’espace filmique », sous la direction de Thierry Roch (LESA : Laboratoire d’Étude en Science des Arts). Fin 2019, elle a participé au Congrès International en Genre Fantastique, Audiovisuel et Nouvelles Technologies en Espagne en traitant le sujet « Ad Astra : vers les étoiles, à la recherche d’une cosmogonie personnelle ».

Colloque: 

Date début session: 

24/09/2020

Fichier son: