Benoît Guidi (LESA) « Errances urbaines et anamorphoses : passage vers le merveilleux dans Nadja d’André Breton et Vertigo d’Alfred Hitchcock »

Benoît Guidi (LESA) : « Errances urbaines et anamorphoses : passage vers le merveilleux dans Nadja d’André Breton et Vertigo d’Alfred Hitchcock »

 

Résumé : Dans son œuvre littéraire Nadja, André Breton raconte ses errances dans Paris, en compagnie d’une femme, Nadja, qui ouvre ce territoire urbain sur l’inédit et le merveilleux dans le prolongement de la quête de la « trouvaille » surréaliste. Ce sont des passages qui débouchent sur des lieux et des temps historiques, mais aussi mythologiques où affleure le surnaturel. Une forme particulière de passage s’effectue par le motif de l’anamorphose - illusion qui repose sur un procédé de substitution d’une image par une autre à la faveur d’un déplacement latéral - présente sous différentes formes dans le texte. C’est ce motif qui nous amènera à étudier les liens qu’entretient Nadja avec le cinéma et plus précisément à travers Vertigo d’Alfred Hitchcock. L’intrigue, centrée autour de la mystérieuse figure de Madeleine, est aussi prétexte à arpenter la ville, de San Francisco cette fois. Le film, à la manière de l’anamorphose, tourne autour d’une figure, composée de différentes facettes impossibles à saisir dans leur globalité. L’imaginaire ne passe pas alors par la recréation d’un autre monde, mais par la convocation fragmentée d’éléments qui dans la vitesse d’un déplacement recompose un mystère.

Mots-clés : surréalisme - errance - passage - illusion

Présentation : Titulaire d’un Master Professionnel « Métiers du films documentaire » et d’un Master Recherche en Cinéma « Écritures Critiques » effectués sous la direction de Thierry Millet, il prépare actuellement un sujet de thèse en « Création » autour de l’œuvre littéraire Nadja d’André Breton et les résonances qu’elle entretient avec l’art pictural et notamment cinématographique.

 

Colloque: 

Date début session: 

23/09/2020

Fichier son: