Annamaria Bianco (IREMAM/Université de Naples « L’Orientale ») « À la recherche de la Cité Idéale : le voyage utopique d'un réfugié irakien vers l'Europe dans Le Joueur de nuages d'Ali Bader »

Annamaria Bianco (IREMAM/Université de Naples « L’Orientale ») : « À la recherche de la Cité Idéale : le voyage utopique d'un réfugié irakien vers l'Europe dans Le Joueur de nuages d'Ali Bader »

 

Résumé : Cette communication se propose d’analyser le court roman ‘Azif al-ġuyūm (Le joueur de nuages, 2016), l’un des derniers ouvrages du controversé auteur irakien Ali Bader (Bagdad, 1969), à la lumière de la soi-disant « crise des réfugiés » actuelle et du débat sur l’accueil en Europe. Dans cette œuvre d’inspiration autobiographique, Bader dresse le bilan de sa vie en Occident et restitue l’image d’un artiste cosmopolite qui aspire à une reconnaissance universelle plus que toute autre chose. Le récit de fuite et de réinstallation en Belgique du protagoniste, un violoncelliste irakien échappant à des fondamentalistes déterminés à l’assassiner, devient ainsi, à travers la plume de l’auteur, un prétexte pour repenser son exil : l’expérience du voyage apparaît alors comme une occasion de réflexion philosophique sur l’hospitalité et l’inhospitalité, mais, surtout, sur l’utopie se cachant derrière la quête du bonheur, symbolisée dans la fiction littéraire par des références méta-textuelles au Traité des opinions des habitants de la Cité Vertueuse de al-Farabi (872-950), philosophe musulman médiéval.

Mots-clés : littérature du refuge - Irak - Europe

Présentation : Doctorante en littérature arabe à l’IREMAM (Institut de Recherches et d’Études sur les Mondes Arabes et Musulmans) depuis 2018, en cotutelle avec l’Université de Naples « L’Orientale ». Son projet de thèse s’intitule : « Adab al-malǧa’ : la représentation du réfugié dans le roman arabe du XXIe siècle », sous la direction de Richard Jacquemond et de Monica Ruocco. Il vise à une recherche centrée sur la production romanesque arabe contemporaine ayant comme thématique l’expérience de la migration forcée, donc du voyage comme fuite et quête de salut. Elle analyse un corpus de romans variés, du Maghreb au Moyen-Orient, publiés entre 2008 et 2019, mais qui tournent tous autour de la dichotomie traumatisme-refuge.

 

Colloque: 

Date début session: 

24/09/2020

Fichier son: