Voyage de La Trappe à Rome

Voyage de La Trappe à Rome

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

Lyon - Colmar - Cernay - Reiningen - Mont-des-Olives de Notre-Dame de la Trappe - (exc. en Suisse -) Notre-Dame-des-Ermites - Paris - Vincennes - Paris - Versailles - Paris - Châlons - bords de la Saône - Mâcon - Ile Barbe - Lyon - Valence - Avignon - Marseille - Toulon - îles d'Hyères - Nice - Gènes - Livourne - île d'Elbe - Civita-Vecchia - via Aurelia - Monteroni - Rome - Tivoli - Subiaco - Sacro-Speco - Rome

Date: 

du 3 avril 1837 au 1er juin 1838

Type: 

voyage religieux fait à pied, sur le dos de mule, en chaise de poste et en bateau à vapeur

Esthétique: 

«Pourquoi n'ai-je pas donné à cet ouvrage la parure des descriptions, et ne me suis-je arrêté aux plus beaux monumens, qu'autant que l'exigeoit la matière que j'avois à traiter? Voici ma réponse, et cette réponse renferme tout mon dessein. Il n'est aucun pays au monde, qui, sous le rapport de ses monumens, soit aussi bien connu que l'Italie; mille voyageurs la visitent chaque année, et la plupart nous laissent la relation de leur voyage. Dans ces relations, on reconnoît des hommes qui ont cultivé les beaux-arts; aucun défaut, aucune beauté n'échappe à leurs observations, et l'on se fait un plaisir d'applaudir à la variété de leurs connoissances, et à la délicatesse de leur goût. Mais est-il question d'usages, de mœurs et de religion, ce ne sont plus les mêmes hommes; ils ont beau protester qu'ils sont exempts de partialité, ce vice paroît jusque dans les précautions qu'ils prennent pour s'en défendre. Au reste, la chose n'a rien d'étonnant; ces voyageurs sont pour la plupart des Luthériens ou des Calvinistes, qui ont été nourris dans la haine de notre sainte religion, qui traitent Rome de Babylon nouvelle, et qui, par esprit de secte, profèrent contre le Pape des injures que condamne leur raison. Profondément affligé des outrages faits à Jésus-Christ, dans la personne de son Vicaire, je me suis proposé de consigner dans ces lettres quelques observations sur la cour Romaine, sur l'esprit de l'Eglise, et sur le caractère des Italiens; je ne dirai rien que je n'aie vu de mes yeux, rien dont je ne puisse fournir la preuve; et je croirai avoir répondu à ma vocation, si, sans m'éloigner de ce style simple qui fut toujours celui de la charité, je viens à bout de détruire quelques préventions, de dissiper quelques erreurs, de rétablir quelques vérités»(1841/5-8).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1838

Editeur: 

Le Clère

Nombre d'exemplaires: 

XII-486 p.

Format: 

in-8

Annexes: 

pl.

Autre édition: 

Bruxelles (Vandenborght) 1839, 2e éd., gr. in-8. Paris (A. Leclère) 1844, 3e éd. Paris (A. Leclère) 1853, 4e éd. Paris (A. Leclère) 1862, 6e éd.

Réédition: 

Paris (Libr. d'Adrien Le Clere et Cie) 1841, 416 p. in-12