Lettres sur la Suisse écrites en 1824 et 1825 (= Lettres sur la Suisse. Tome troisième)

Lettres sur la Suisse écrites en 1824 et 1825 (= Lettres sur la Suisse. Tome troisième)

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

Delémont - Correndelin - Moûtiers-Grand-Val - Court - Bévillard - Mallerai - Tavannes - Sonceboz - La Reuchenette - Bougean - Bienne - Delémont - Vorbourg - château de Thierstein - Laufon - Grellingen - château de Zwingen - Angenstein - Arlesheim (exc. aux champs de batailles de Dornach et de Saint-Jacques) - Bâle - Rhinfelden - Stein - le Frikthal - Brougg - ruines du château de Hapsbourg - bains de Schinznach - Brougg - Königsfelden - Windisch - Brougg - abbaye de Muri - Lucerne - lac de Lucerne - Stanzstadt - Stanz - Wyl-sur-l’Aa - Stanzstadt - le Rozloch - chapelle de Struth de Winkelried - le Drachenried - Stanz - Wolfenschiess - Engelberg - Alpe de Rüti - Black-Alpe - le Sureneck - vallée de Waldnacht - Attinghausen - Altorf - Bürglen - Unterschächen - le Stäubbi - la Balmwand - vallon Im-der-Marckt (Uriboden) - le Linththal - Mutta - Schwyz - lac de Lauwerz - ruines de Goldau - Art - lac de Immensee - ascension du Righi - Weggis - Rougemont - Saanen (Gessenay) - Gsteig - Genève - Sallenche - bains de Saint-Gervais - Bionnay - hameau de Grua - croupe du Mont-Joli - Contamines - chalet du Nant-Bourrant - montée du Bon-Homme - hameau du Glacier - col de la Seigne - l’Allée-Blanche - lac de Combal - Courmayeur - vallée d’Entrèves - le Val-Ferret - chalets du Pré-de-Bar - col Ferret - col de Fenestres - Saint-Remi - Étrouble - Aoste [- Turin]

Date: 

du mois d’août 1824, sans date de fin précise

Type: 

voyage pittoresque et de mœurs, fait en voiture, en char, en bateau, à pied et à cheval

Esthétique: 

«J’aurais bien peu de choses à dire sur ce troisième volume de Lettres sur la Suisse, si je n’avais à rassurer le public; en l’avertissant que ce volume sera bien véritablement le dernier. C’est donc un congé en bonne forme que je prends ici de mes lecteurs, et, à ce titre, je puis compter encore sur leur indulgence. J’ai fait, dans le cours de six années, de 1819 à 1825, cinq excursions en Suisse; et c’est toujours avec un nouveau plaisir que j’ai revu ce pays, qui m’avait procuré dès l’abord de si douces émotions, et qui m’avait laissé de si agréables souvenirs. Mais ce n’est pas une raison pour que d’autres se plaisent à revenir à plusieurs reprises sur des objets connus. Le public se lasse bientôt de suivre un voyageur qui le ramène sans cesse dans les mêmes lieux. Ce qui offre à l’un l’attrait d’une reconnaissance, n’a plus pour l’autre que l’inconvénient d’une redite. Il y a trop d’inégalité dans ce partage. J’ai dû borner ici le cours de mes voyages: heureux, si, en quittant la Suisse, après l’avoir parcourue tout entière, j’ai su m’arrêter au point où l’ennui allait commencer! J’avais d’ailleurs bien d’autres raisons pour mettre un terme à cet ouvrage. Dans l’intervalle qui s’est écoulé, depuis que j’ai visité la Suisse pour la première fois, que de choses se sont passées, qui ont influé sur ma manière de la voir, de la sentir et de la peindre! Que de changemens se sont opérés en moi, qui en ont produit en elle, par rapport à moi! Six années sont un si grand espace de la vie de l’homme, par le temps qui court, que l’on risque fort, à un pareil intervalle, de ne plus voir les mêmes objets des mêmes yeux. J’éprouve déjà, relativement à la Suisse, ce que Rousseau a si bien dit, en parlant de ses habitans, que ne voyant plus ses montagnons avec ses yeux de vingt ans, il les trouvait beaucoup vieillis. Et moi aussi, je sens que le temps a déjà bien vieilli mon imagination et la Suisse; mes années se sont accrues; je touche presque au terme de mes illusions, et j’ai passé l’âge des bergeries»(V-VII).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1826

Editeur: 

Ch. Froment

Nombre d'exemplaires: 

X-408 p.

Format: 

in-8

Annexes: 

front.