À travers l’Hindo-Kush

À travers l’Hindo-Kush

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

Kapurthala - Lahore - Rawal-Pindi - Mary - Kohala - Dhomel - Chakota - Baramuha - Srinagar (exc. sur le Jhelam, exc. de chasse ds les envrions, exc. à Islamabad, à Achibal) - sur le Woolar Lake - Bandipur - col du Tragbal - Goraïs - Gurez - Pachwari - Minimargh - col de Burzil - Chelam-Chauki - Gadhoi - Astor - Doyan - Ramghat - Bunji - Gilgit (exc. de chasse ds les environs) Nomal - Chalt - Gulmit - Aliabad - Baltit - Altit - Muhammadabad - Gulmet - Pasu - glacier de Batur - Khaibar - Sost - Misghar - Murkush - col du Kilik - Köktörök (exc. de chasse ds les environs) - Mintakha - Payik - Dafdar - Tashkurghan (exc. ds les environs) - col d’Ulugh Rabat - Su-bashi (ascension du Mustagh-Ata) - Bulumkul - Kurukaral - Ta shbulak - Opal - Tokuzak - Kashgar - Minghol - Kizil-Su - col de Kizil - Uksalar - col du Sharbulak - fort d’Ulukshat - le long de la Karatarek - fort d’Irkeshtan - col de Taunmurun - vallée de l’Alaï - col du Talchik -Aklusaga - Safi-Kurghan - Gultch - Osh - Andjan - Samarkhand - Bakou - Vienne

Date: 

du 1er avril au mois d’août 1902

Type: 

voyage spirituel ou d’introspection et d’agrément, fait en bateau, à cheval, à pied et en voiture

Esthétique: 

«Bien vite ces derniers souvenirs pâliront auprès des impressions profondes éprouvées alors que, loin des voies frayées par les touristes, seul avec les montagnes les plus élevées et les races les plus anciennes du globe terrestre, je traverserai les mystérieuses vallées himalayennes [...] Sans effort je reconstituerai l’effroi presque religieux que j’éprouvai à pénétrer dans ce monde de nouveaux [...] Rendu aux conventions du monde civilisé, rattaché à la roue de la vie sociale - diraient les bouddhistes - je me reposerai au souvenir de ces jours heureux d’initiative et d’indépendance, où libre de toute entrave, affranchi des liens journaliers de la routine, mon bon plaisir ne connaissait d’autres limites que les forces incompréhensibles qui régissent l’univers [...] Et je me rapellerai surtout certains soirs d’étape, où seul à seul avec la nature sublime, petit objet perdu dans l’immensité des tempêtes géologiques, je me sentais vivre de la vie même des houles himalayennes, comme si - ma personnalité abolie, mais ma pensée subsistant encore au milieu de tant de choses inertes - je n’avais plus été que la conscience éphémère des masses immuables qui m’entouraient»(422-423).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1906

Editeur: 

Gabriel Beauchesne & Cie

Nombre d'exemplaires: 

428 p.

Format: 

in-8

Annexes: 

fig., cartes