Madagascar

« Bildungsroman et décolonisation de Madagascar : Le Goût de la mangue de Catherine Missonnier (2001) »

Année 1956 : entre le Cercle nautique de Tamatave, le Lycée Jules Ferry et la Paroisse protestante internationale de Tananarive, fascination et répulsion pour la culture des Andriana (aristocrates) malgaches se nouent dans le cœur d’une adolescente de la jeunesse blanche dorée.

« Francophilie et indigénophilie paradoxales à travers Le Décivilisé de Charles Renel »

S’appuyant sur une lecture sociologique de la littérature coloniale, une démarche hypothético-déductive et une analyse systémique, cette communication se propose de clarifier l’ambivalence de la francophilie et de l’indigénophilie à travers Le décivilisé de Charles Renel.

Pages

Souscrire à RSS - Madagascar