"Un fleuve mis en mots : la Loire dans la littérature de voyage (XIXe siècle)"

« […] son nom est gloire à une lettre près » (D. Sallenave, Dictionnaire amoureux de la Loire) : la Loire figure en bonne place dans un imagier de la France qui puise à l’histoire et à son mirage (la légende), à des manières de voir et de sentir, à des pratiques. Les représentations du fleuve sont évidemment tributaires de ces éléments qui dessinent peu à peu un « lieu commun » que récits viatiques ou guides figent et transforment tout à la fois.

La littérature de voyage est à bien des égards organisée selon des matrices discursives qui obéissent à des codes propres au genre. Il s’agit de rendre légitime un témoignage, de partager avec le lecteur une expérience et de justifier ainsi sa mise en livre. Preuves et arguments assurant l’exactitude ou l’authenticité du récit s’articulent à la spécificité de chaque voyage mais c’est également en recourant à des figures et formules récurrentes que le texte construit la « vérité » qu’il délivre sur un territoire donné. Certains espaces semblent à ce point ensevelis sous les considérations qu’ils sont indissociables des propos qu’ils ont suscités.  Ainsi le voyageur serait-il contraint, sinon à la redite pure et simple, du moins à s’engager dans une négociation parfois complexe avec les discours antérieurs, comme s’il s’agissait là d’un gage de vérité. Faire du neuf avec du vieux, justifier la présence d’un développement attendu, l’évacuer en renvoyant à la bibliothèque… telles sont quelques-uns des possibles qui s’offrent au relateur un tant soit peu conscient de la fabrique de son texte.

Le fleuve, en cette partie de son cours qui définit l’actuel Val-de-Loire, est, dans cette contribution, abordé comme un motif littéraire, susceptible d’être appréhendé selon une série de variations sur un même thème dont il s’agit de saisir les dominantes. Pour ce faire, il faut tenter d’opérer un va-et-vient entre les productions de « professionnels de l’écriture » (correspondance et récit de voyage en particulier) et ces ouvrages peu ou prou anonymes que sont les guides de voyage.

Chercheur: 

Session: 

11h55