Mythes, Toponymie et Volcanisme à Ngazidja (Grande Comore)

Le volcan du Karthala à Ngazidja (Grande Comore) de type hawaïen ne présente pas de réel danger car il produit des laves fluides sans matériel explosif. Mais ses pentes raides et arides, son sommet toujours nimbé de brume et son immense cratère aux multiples cheminées en font un relief redouté par les insulaires.
Pour se concilier ces forces chtoniennes, le Grand Comorien a privilégié les expressions langagières courantes qui intègrent le volcan dans la vie quotidienne, la dénomination des lieux qui associent espaces bénéfiques et maléfiques et surtout le djinn entité reconnue par l'islam donc d'une réalité irréfutable qui occupe les cratères adventifs remarquables et joue un rôle d'intercesseur entre l'homme et la réalité du météore.

Chercheur: 

Session: