Le Volcan et l'enthousiasme chez Madame de Staël

Les deux épisodes de Corinne sur lesquels s'appuie l'exposé sont situés dans le roman à un endroit clé : au Chapitre XIII, entre le récit de la vie de Lord Nelvil au chapitre XII et celui de la vie de Corinne au chapitre XIV.
Il s'agit d'une position stratégique pour l'intrigue psychologique puisque la passion amoureuse y subit l'épreuve ultime. Il s'agit aussi d'un moment central où la réflexion esthétique à l'ensemble du roman et qui tente de cerner le concept d'enthousiasme place celui-ci en position paroxystique, mettant en tension les options narratives et philosophiques du récit. Cette tension est repérable dans l'analyse des correspondances entre la scène du "volcan" (XIII, 1) et l'"Improvisation de Corinne dans la campagne de Naples" (XIII, 3). Le volcan devient alors une figure de l'œuvre d'art possible et identifiable à travers ses antécédents intertextuels, objet de fascination et d'angoisse et possible option romanesque.

Chercheur: 

Session: