Le volcan dans l'Île ou l'interprétation d'une catastrophe. Robinsonnade, utopie et histoire dans le "Cratère" de Fennimore Cooper et "L'Île mystérieuse" de Jules Verne

Le motif du cataclysme volcanique revêt dans la robinsonnade une signification spécifique. Comme le naufrage de la tradition puritaine, la catastrophe éruptive est une manifestation providentielle. De même que l'aventure du naufrage reproduit en accéléré le cours de l'histoire humaine, les cataclysmes volcaniques dramatisent les cycles longs du temps géologique et le devenir de l'île-volcan peut figurer symboliquement toute l'évolution d'une civilisation, de son émergence à son anéantissement. Tel est le scénario commun au Cratère de Fenimore Cooper et à L'Île mystérieuse de Jules Verne : la robinsonnade collective s'y épanouit en expérience utopique, brusquement interrompue par l'explosion de l'île.
On s'interrogera sur le mécanisme scientifique du phénomène selon les théories vulcanologiques du temps, puis sur le sens qu'il faut attribuer à ce dénouement du point de vue de la construction utopique, enfin sur la corrélation à établir entre l'action fictionnelle à laquelle l'éruption vient mettre fin et le cours parallèle de l'Histoire au sein du monde réel.

Chercheur: 

Session: