Le roi René et la géographie

Christine Gadrat-Ouerfelli (Chargée de recherche, LA3M) : Le roi René et la géographie

Au XVe siècle, l’intérêt pour la géographie gagne les grandes cours princières européennes. Leur mécénat favorise les traductions d’œuvres antiques, la réalisation de beaux exemplaires manuscrits illustrés de cartes ou la composition de traités de géographie qui leur sont dédicacés. René d’Anjou n’est pas absent de ce mouvement, bien que son rôle ou son intérêt personnel pour cette discipline soit souvent minoré par l’historiographie.

Il convient de reprendre le dossier et d’examiner l’ensemble des actions du roi René pouvant être liées à un intérêt pour la géographie, s’agissant d’œuvres qu’il a commandées, qui lui ont été offertes ou qui apparaissent dans les inventaires de ses châteaux, afin de présenter une vue plus équilibrée de la question, et de la replacer dans son contexte européen, sans pour autant pratiquer un comparatisme qui aboutirait à un palmarès.

Session: 

Chercheur: