Le genre « métoyen » en question : le cas de l’épisode algérien de Regnard

Le voyage a parfois été défini comme un « métoyen » entre l’histoire et le roman. Il donnerait lieu à un texte mêlé, hybride, entre fictionnalisation de la réalité historique et crédibilisation de la fiction. On revient ici sur cette formule, et surtout sur ses limites, comparant la Relation de l’esclavage des sieurs de Fercourt et Regnard, pris en mer par les corsaires d’Alger et la turquerie romanesque La Provençale de Jean-François Regnard (1655-1709). Cette comparaison permet de mieux cerner le travail de reconstitution et de réorientation mené par l’auteur et d’envisager par là un mode de détournement original de la notion « genre métoyen » définissant le genre de voyage qu’il conviendrait peut-être de  repenser.

Chercheur: 

Session: 

14h45

Vidéo conférence: