De "l'obsidienne capillaire" aux "cheveux du volcan" : le Piton de la Fournaise dans la psyché des contes et légendes

La lecture physiologique, avec ses variantes anthropomorphiques, tératologiques et démonologiques, des premiers récits d'explorations réels ou rapportés (Bory de Saint-Vincent, 1801 ; Charlier, 1838 ; Pluchonneau de Rochefort, 1845 ; Arago, 1851 ; Jacob de Cordemoy, 1868) fournit une explication partielle des croyances populaires sur le volcan.
C'est ainsi que dans un contexte où l'écriture se tisse dans l'obsession de l'oralité, les figurations narratives convoquent la problématique de la fonction symbolique du volcan : celle-ci est prégnante dans quelques contes d'aujourd'hui pour la jeunesse, particulièrement porteurs d'une identité collective en cours de construction.

Chercheur: 

Session: