Captifs en Méditerranée (XVIe-XVIIIe siècles)

Rabat (Malte), Wignacourt College, les 21, 22 et 23 septembre 2006
Histoires, récits, légendes
Université de Malte et Université Paris-Sorbonne
avec les Centres de recherches
Centre de Recherche sur la Littérature des Voyages (CRLV) et Centre de Recherche en Littérature Comparée (CRLC)

La situation de Malte en Méditerranée rendait légitime ce colloque fondé sur les documents qui nous restent, récits de voyages et archives, de ce que l'on peut appeler la perméabilité involontaire des sociétés qui s'y confrontaient à l'Âge classique. Captifs chrétiens et musulmans génèrent à la fois un commerce en Méditerranée occidentale et, par le brassage des populations, une découverte de l'autre. Le paradoxe de l'enfermement est de susciter une ouverture sur un adversaire, d'abord diabolisé et qui s'en être totalement compris prend ensuite son poids d'humanité.

Ce colloque a bénéficié de l'aide de nombreuses institutions maltaises et françaises, dont les ambassades des deux pays et le Ministère français de la Recherche.

Programme