L'Orientalisme des voyageurs français au XVIIIe siècle (n°16 coll.)

Une iconographie de l'Orient méditerranéen

Editeur: 

Collection Imago Mundi

Année: 

2009

Du croquis à la peinture à l’huile, restées à l’état original ou diffusées par l’intermédiaire de la gravure, seules ou en conjonction avec le récit viatique, les images du voyage en Orient véhiculent une image riche en contrastes et souvent ambivalente. Au siècle des Lumières, de l’Acropole et des Pyramides d’Égypte aux vestiges de l’Empire byzantin et aux prestiges de la Cour ottomane, il s’agit d’autant d’images apparemment disparates, mais qui proposent un regard nouveau sur l’Orient méditerranéen. Source d’inspiration et de réflexion pour les artistes et les architectes, les images viatiques, qui alimentèrent les débats artistiques de l’époque, sont un ensemble précieux et irremplaçable pour le géographe, l’historien, l’ethnologue et le littéraire. Dans une approche thématique de l’Orient méditerranéen, cet ouvrage traite successivement du paysage, de l’histoire naturelle, des vestiges antiques, de l’architecture moderne et des populations. Il s’attarde, en outre, sur les analogies, les divergences et la complémentarité des images viatiques françaises avec celles d’autres voyageurs notamment britanniques. Si l’iconographie viatique du XVIIIe siècle a repris et développé des stéréotypes existants, elle fut le témoignage d’un orientalisme précoce, original, coloré d’anciennes rêveries sur l’Orient des merveilles renouvelées par la civilisation ottomane et procurant aux restes de la Belle Antiquité le vernis de la nostalgie.

Auteurs ou participants: 

Irini Apostolou