Journal du voyage aux Antilles de La Belle Angélique (1796-1798)(n°4, série texte)

Nicolas Baudin

Editeur: 

Collection Imago Mundi

Année: 

2009

Les collections d’objets d’histoire naturelle, surtout de plantes vivantes, réunies en 1797-1798 aux Antilles par le capitaine Nicolas Baudin étaient considérables. Les professeurs du Muséum, subjugués par la diversité et la vigueur des plantes ramenées, ne tarissaient pas d’éloges. Jussieu lui-même déclarait : « Le citoyen Baudin doit être proclamé l’un des voyageurs qui a le plus mérité de l’histoire naturelle ». L’engouement des savants et du public était tel que l’on construisit en urgence une nouvelle serre chaude, la serre Baudin, pour accueillir au Jardin des Plantes la collection des Antilles. Pendant tout le voyage (de septembre 1796 à juillet 1798), Baudin tint un journal au quotidien. Au retour, il le confia à Jussieu, qui le déposa au Muséum de Paris. Depuis, le « Journal de La Belle Angélique », préservé dans les archives du Muséum, s'enfonça peu à peu dans l'oubli. Entièrement inédit, il est rédigé de façon très vivante ; il est magnifiquement illustré d’aquarelles (surtout des végétaux) et de dessins à l’encre (principalement des profils de côtes). L’auteur de cette première édition, intégrale et critique, présente en outre les événements qui ont permis la réalisation du voyage et éclaire les conséquences de ce périple tant pour Baudin lui-même que pour le Muséum national d’histoire naturelle.

Spécialiste de la biologie des invertébrés marins et de l’histoire des voyages de découvertes, Michel Jangoux est membre de la Classe des Sciences de l’Académie royale de Belgique et professeur à l’Université Libre de Bruxelles et à l’Université de Mons-Hainaut.