Septembre/Octobre 2011

Astrolabe N°: 

39

Sommaire

LE VILLAGE AÉRIEN PAR JULES VERNE

En entrant dans un roman de Jules Verne, le lecteur s’attend à être entraîné dans une succession de péripéties plus angoissantes les unes que les autres au fur et à mesure de la progression du récit. Or ici, il n’en est rien car le danger qui surgit de partout et de nulle part à la fois dans ce milieu hostile est aisément identifiable et déjà connu : il s’agit d’éléphants, de rhinocéros, de singes. Bref, d’animaux et de rien d’autre, jusqu’à la découverte d’un village localisé au milieu d’un lacis de branches : un village aérien.

RIVISTA AMMENTU

la rivista on-line Ammentu, parola sarda che richiama il tema del ricordo e della memoria, 7 ospitata nello spazio web del sito del Centro Studi SEA, nella forma del Bollettino Storico, Archivistico e Consolare del Mediterraneo.

RENÉ BAZIN

La notoriété de l’académicien René Bazin a évolué d’un immense succès à un oubli presque complet en moins d’un siècle. Pourtant certains de ses textes résistent bien à une lecture contemporaine critique qui pourrait lui restituer une place, certes mineure, mais honorable dans l’école naturaliste du XIXe siècle.

LIRE THÉOCRITE À SYRACUSE

« Me voici en train de lire Théocrite dans sa ville natale. J’aimerais te voir auprès de moi pour partager ce plaisir qui n’en serait que plus grand. » Parti début décembre 1801 de Leipzig, Johann Gottfried Seume, ancien militaire et ensuite correcteur chez le célèbre éditeur Göschen, peut enfin réaliser son rêve, celui de lire les poèmes de Théocrite à Syracuse, après avoir parcouru l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie.